Publié le 13 décembre 2018 | Mis à jour le 1 avril 2019

Formation doctorale « Philosophie et santé »

Tandis que, depuis quelques années, les frontières entre certaines disciplines des sciences humaines et sociales (ethnologie, anthropologie, philosophie, sociologie) s'atténuent, le recours à un « terrain » dans la recherche en philosophie tend à devenir de plus en plus présent. Cette pratique relativement nouvelle charrie avec elle de nombreux questionnements, qui peuvent à la fois stimuler la recherche, mais aussi l'entraver, ou la ralentir. Ces questionnements peuvent être rassemblés autour de trois interrogations principales qui orienteront nos échanges et discussions lors de ces journées d'études : Qu’est-ce que le terrain en philosophie ? Pourquoi mener une enquête de terrain quand on est philosophe ? Comment procéder d’un point de vue pratique comme théorique ? Ensemble de l'argumentaire


La première journée de la formation « Philosophie et santé » a eu lieu le 29 janvier 2019, à l'École Normale Supérieure de Lyon - Site Buisson (D8 001). Titre: "Une philosophie de terrain ?"


--> Retrouver l'ensemble des interventions sur YouTube <--


PROGRAMME J1 - 29 janvier 2019

Matinée
Accueil à partir de 8h30.

9h-9h15 Présentation de la journée par le groupe « Philosophie de terrain » : Marine Bedon (marine.bedon@ens-lyon.fr) Doctorante en philosophie (D2) à l’ENS de Lyon, IHRIM, ED 487. Maud Benetreau (maud.benetreau@ens-lyon.fr) Masterante à l’ENS de Lyon, Master 2 « Histoire de la philosophie ». Marion Bérard (marion.berard@ens-lyon.fr) Elève de l’ENS de Lyon, Master 2 « Culture et Santé », Université Jean Moulin Lyon 3. Margaux Dubar (margaux.dubar@univ-lyon3.fr) Doctorante en philosophie (D1) à l'Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, chaire « Valeurs du soin centré-patient », ED 487.

9h15-9h30 Introduction par Jean-Philippe Pierron Professeur des Universités en philosophie à l’Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL. Directeur de la chaire « Valeurs du soin centré-patient » et de l’ED 487. Le renouveau des relations entre philosophie et terrain.

9h30-9h55 Julie Henry Maître de conférences en philosophie à l’ ENS de Lyon, Laboratoire Triangle UMR 5206. Des prises en charge oncologiques à Dewey et retour : quel sens et quel usage des concepts philosophiques sur le terrain ? 9h55-10h15 Discussion

10h15-10h30 Pause

10h30-10h55 Marta Spranzi Maître de Conférences HDR, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Consultante, Centre d'Éthique Clinique (AP-HP). Pour une approche « heuristique » de l'éthique : décision médicale et valeurs. 10h55-11h15 Discussion

11h15 - 11h40 Fabrice Gzil Docteur en philosophie de l'Université Paris Panthéon-Sorbonne. Le philosophe et la vie. Leçons tirées d'une immersion dans le monde de la maladie d’Alzheimer. 11h40-12h Discussion

12h-13h30 Pause déjeuner

Après-midi

13h30-13h55 Anastasia Markoff-Legrand En préparation de projet de thèse, Master 2 « Culture et Santé », Université Jean Moulin Lyon 3. La méthode complexe : mise en perspective d’une éthique impliquée dans une étude de terrain sur la loi Claeys-Léonetti et l’accompagnement de la fin de vie. 13h55-14h15 Discussion

14h15-14h40 Laure Aussedat Masterante de l’ENS de Lyon, Master 2 « Approches plurielles de la santé ». L’expérience délicate du terrain en philosophie ou l’interaction du philosophe au sein d’une « communauté d’enquête ». L’exemple d’une recherche avec les entendeurs de voix. 14h40-15h Discussion

15h-15h25 Brenda Bogaert Doctorante (D3) en philosophie à l’Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, Chaire "Valeurs du soin centré-patient", ED 487. L’intruse : faire du terrain en philosophie pour une chercheuse ancrée dans une tradition sociologique du terrain. 15h25-15h45 Discussion

15h45-16h Pause

16h-16h25 Andrea Luigi Sagni Doctorant en philosophie (D4) à l’Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, EA4187. Se penser autrement. Pour une approche philosophique des Troubles du Comportement Alimentaire : enjeux méthodologiques et éthiques. 16h25-16h45 Discussion

16h45-17h10 Anaïs Choulet Doctorante en philosophie (D2), CNRS & Université Jean Moulin Lyon 3, laboratoires EVS UMR5600 & IRPhiL EA4187. Chargée de cours en SHS à l'UFR Médecine Lyon Est, Université Lyon 1, laboratoire S2HEP. Présidente de l'association de santé sexuelle féministe FRISSE. Quand la philosophie touche aux questions de santé sexuelle. Retours sur une recherche pragmatique ancrée dans la militance féministe et la pratique thérapeutique.

17h10-17h30 Discussion

 
La seconde journée de la formation « Philosophie et santé » a lieu le 11 avril 2019, à l'Université Jean Moulin Lyon 3 – Salle Caillemer. Titre: " Philosophie et écologie "

PROGRAMME J2 - 11 avril 2019 

Université Jean Moulin Lyon 3 – Salle Caillemer


Matinée

8h30 : Accueil café

9h-9h30 Présentation de la journée par le groupe « Philosophie de terrain » :

Marine Bedon Doctorante en philosophie (D2) à l’ENS de Lyon, IHRIM, ED 487. Sujet de thèse : « Spinoza et l’écologie profonde : vers l’élaboration d’une éthique contemporaine à partir d’une interprétation spinoziste de l’Ecosophie T d’Arne Naess. »

Maud Benetreau Masterante en Histoire de la Philosophie à l’ENS de Lyon, en projet de thèse. Thème de recherche : maternité et parentalité avec Spinoza, titre envisagé : « Attendre un enfant. Pour une interaction entre anthropologie philosophique et philosophie de terrain. »

Marion Bérard Elève de l’ENS de Lyon, Master 2 « Culture et Santé », Université Jean Moulin Lyon 3. Projet de thèse : « Philosopher en “communauté d’enquête” : une approche pragmatiste de la pratique de la philosophie avec les enfants. »

Margaux Dubar Doctorante en philosophie (D1) à l'Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, chaire « Valeurs du soin centré-patient », ED 487. Sujet de thèse : « Homo addictus. Dépendance et chute : Pascal et Malebranche sur le terrain »

9h30-9h55 Christiane Vollaire Philosophe, membre de la rédaction des revues Pratiques et Chimères, et du programme Nonlieux de l’exil (EHESS-Inalco), chercheure associée au Centre de Recherche sur le Travail et le Développement du CNAM. Titre : Une écosophie de terrain ? Répondant : Elie Piot Doctorant en Philosophie à l’ENS de Lyon. Sujet de thèse : « Le “terrain” des sciences sociales. Enquête philosophique sur les enjeux ontologiques, épistémologiques et critiques d’une figure fondamentale du travail scientifique. »

9h55-10h15 Discussion

10h15-10h40 Baptiste Morizot Maître de conférences en Philosophie à l’Université d’Aix-Marseille. Titre : La philosophie comme artisanat cartographique : ce que le terrain fait aux concepts

10h40-11h00 Discussion

11h00-11h15 Pause

11h15-11h40 Patrick Degeorges Coordinateur du programme Anthropocène de l’ENS de Lyon, rattaché à l’Institut des Systèmes Complexes (IXXI), à l’Institut Michel Serres et à l’INRIA (Equipe Datasphère). Responsable de 2010 à 2017 des questions émergentes et stratégiques au Ministère de la Transition écologique et solidaire. Titre : en attente.

11h40-12h00 Discussion

12h00-13h50 : Pause déjeuner


Après-midi

14h00-14h25 Anahid Roux Rosier Doctorante à l’Université Jean Moulin Lyon 3 (IRPhiL), vacataire à Rennes Business School. Sujet de Thèse : « Dialectiques agricoles : de la cité à la communauté des êtres de nature, le cas de la permaculture » Titre : en attente.

14h25-14h45 Discussion

14h45-15h10 Damien Delorme Agrégé de philosophie, doctorant à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et à l'Université de Genève, IRPhiL. Sujet de thèse : « La crise du concept de nature dans la philosophie de l’environnement ». Titre : Le voyageur-philosophe est-il un philosophe de terrain ?

15h10-15h30 Discussion

15h30-15h45 Pause

15h45-16h10 Marine Fauché Elève de l’ENS de Lyon, agrégée de Philosophie, en excursus à AgroParisTech en Master. Actuellement en stage au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier (CEFE). Thème de recherche : Les enjeux épistémologiques des translocations végétales, à partir d’études de cas. Titre : Biodiversité : du concept aux pratiques. Retours sur quelques terrains d’écologues, et leurs usages philosophiques possibles.

16h10-16h30 Discussion

16h30-16h55 María Grace Salamanca González Doctorante en philosophie (D3) à l’Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, Chaire "Valeurs du soin centré-patient", ED 487. Programme de recherche « Actores Sociales de la Flora Medicinal en México » del Instituto Nacional de Anthropología e Historia (INAH) au Mexique. Sujet de thèse : « Soin et résistance en anthropocène. L’éthique du care médical et environnemental à partir de l’exemple de la médecine florale ». Titre : Le terrain comme scène existentielle. Un regard porté sur les recherches transdisciplinaires de l´Amérique du Sud.

16h55-17h15 Discussion

17h15-17h30 : Conclusion des deux journées de formation sur « une philosophie de terrain ? »