Vous êtes ici : Version française > Le projet du labex comod > Membres

Elena
PAROLI

Post-doctorante du LabEx COMOD de septembre 2020 à septembre 2021.

Thèmes de recherche

Projet de recherche (au sein de l’axe I et III) : Une méthode “en mouvement” : pour une étude diachronique du lexique de l’imitation dans les écrits de Léonard de Vinci.

Résumé :

Ce projet de recherche porte sur la définition de la méthode de Léonard de Vinci à partir d’une étude diachronique de son langage. Ce sujet d’étude, qui peut paraître relever de l’histoire des sciences, sera abordé sous le prisme d’une analyse à la fois littéraire et philosophique, en raison de son attention à l’écriture de Léonard. Mon but, en effet, n’est pas celui de mettre en lumière la place du système épistémologique de Léonard dans l’histoire des sciences, mais celui d’interroger la science du peintre (au sens le plus général que ce mot a pour Léonard : la connaissance du monde naturel) à travers une approche langagière. Cette approche est aujourd’hui rendue possible par la digitalisation, réalisée au cours de ces dix dernières années, de l’intégralité des manuscrits, et par la mise en ligne des photos et des transcriptions effectuées sur la base des éditions critiques, permettant un accès global à l’œuvre léonardienne (site leonardodigitale.com de la Biblioteca leonardiana). À cela s’ajoute, toujours par le biais d’innovations technologiques récentes, la datation de plus en plus précise des manuscrits eux-mêmes, primordiale pour une analyse diachronique telle que celle que j’envisage. L’usage de ces outils m’a déjà permis d’initier une étude approfondie de l’un des éléments fondateurs de la pensée de Léonard, à savoir l’imitation, et de constater qu’elle ne possède pas une signification univoque mais changeante, allant vers une forme protéiforme voire contradictoire. Il s’agit d’une notion majeure omniprésente dans la pensée de Léonard, ne correspondant pas forcément à un concept qu’il utiliserait de façon unique et uniforme, mais plutôt à une constellation de termes différents et de procédés cognitifs, hypothèses et expérimentations divers. L’hypothèse qui est la mienne est que le caractère évolutif du procédé imitatif reflète, de par sa forme plurielle et in fieri, une méthode qui, à son tour, tend plutôt vers une plurivocité intrinsèque que vers une forme stable et achevée.