Vous êtes ici : Version française > Le projet du labex comod > Membres

Raphaële
ANDRAULT

Post-doctorante du labex COMOD d'oct. 2012 à sept. 2014. Actuellement responsable du projet "Archéologie de la douleur : littérature, philosophie, médecine", et membre du bureau du labex COMOD

Thèmes de recherche

Projet de recherche (au sein de l’axe I) : La raison des corps. Les impensés de la rationalité médicale, de la Révolution scientifique à l’institutionnalisation de la physiologie expérimentale.

Résumé :
À partir du 19e siècle, les historiens de la médecine d’abord, les philosophes ensuite, se sont attachés à construire une histoire de la modernité médicale d’Hippocrate à nos jours. Ce récit téléologique a d’abord glorifié une histoire des principales découvertes physiologiques et thérapeutiques imputables au rationalisme des Modernes, et en particulier à cette méthode d’investigation du vivant que l’on a appelée le « mécanisme ». Le mécanisme consisterait, selon ce récit, à importer dans les sciences du vivant les normes des savoirs physico-mathématiques constituées au cours de la Révolution scientifique. Un tel récit positiviste des progrès biomédicaux a été notamment critiqué par Canguilhem : celui-ci a d’une part insisté sur l’importance philosophique et clinique du courant médical opposé, supposé irrationaliste, le « vitalisme ». Il a, d’autre part, souligné les ressorts anthropomorphistes et finalistes de toute médecine d’inspiration mécaniste censée les exclure. Mon projet de recherche a consisté à interroger certains impensés de ces deux types de récits rétrospectifs. Il s’agissait d’abord de cerner les contours du « rationalisme moderne » tel qu’il était pensé rétrospectivement par les historiens et philosophes de la médecine des 19e et 20e siècles. Il s’agissait ensuite de questionner les conceptions de la raison effectivement présupposées par plusieurs acteurs de cette première modernité (qu’ils soient philosophes, médecins ou anatomistes). J’ai notamment tenté de montrer comment certaines notions supposées être au cœur de la rationalité biomédicale moderne, comme celles de « vie » ou d’« organisme », avaient été façonnées dans un champ physico-théologique extrêmement polémique, à savoir dans des œuvres visant à réfuter l’athéisme et le matérialisme potentiellement encouragés par les recherches relevant de la philosophie naturelle. Ces concepts ne se comprennent donc pas comme le pur produit d’une « sécularisation » progressive des savoirs médicaux.

Plus précisément, ce travail post-doctoral a requis trois tâches distinctes :
  1. enquêter sur la constitution des catégories historiographiques de mécanisme et de vitalisme au 19e siècle, en particulier chez Charles Daremberg et Claude Bernard ; corollairement, enquêter sur la notion de « déduction anatomique » forgée par Claude Bernard : selon Canguilhem, cette notion résumerait l’orientation finaliste du mécanisme médical – ce premier travail a donné lieu à un livre chez Vrin et un article dans un volume collectif sur Claude Bernard ;
  2. montrer la généalogie polémique et apologétique des concepts de « vie » et de « corps propre », en particulier dans les ouvrages dits de « théologie physique » au tournant des Lumières – un article en anglais est paru dans un volume collectif intitulé Life Sciences in Early Modern Philosophy, un autre est en préparation pour une revue française.
  3. enquêter sur une invention thérapeutique qui a été successivement taxée d’archaïque et de novatrice par les commentateurs (du 18e siècle au 20e siècle) : la transfusion sanguine (1667-1668), laquelle était censée guérir de la folie – un article sur cette question a été publié dans la revue Dix-septième siècle.

Informations complémentaires

Activités de diffusion

E-learning:

Co-direction scientifique, avec Pierre-François Moreau, du site : « Les philosophes et la Bible, 16-18e siècles », séries de vidéos de 11 heures en tout, en partenariat avec l’Université Ouverte des Humanités (soutien du laboratoire d’excellence sur la « Constitution de la modernité » et de l’IHRIM-ENS de Lyon) : http://www.les-philosophes-et-la-bible.ens-lyon.fr
Travail à ma charge : conception du site, direction scientifique du travail technique produit par ENS-média, rédaction de 48 courtes notices (notamment pour les « mots clés » et « personnages »), sélection et légendes des illustrations à partir du fonds patrimonial de la Biliothèque Diderot de Lyon.

Conférences:

  • 2014 (16 septembre, Philadelphia, University of Pennsylvania) : « Metaphysical Dualism and the Problem of Pain », séminaire organisé par Julie Klein.
  • 2014 (8 février, ENS Paris) : « Lectures d’une rencontre : enjeux méthodologiques et historiques », présentation et discussion de l’ouvrage de Mogens Lærke Leibniz lecteur de Spinoza : genèse d’une opposition complexe, Paris, Honoré Champion, séminaire Descartes organisé par Jean-Pascal Anfray, Frédéric De Buzon, André Charrak, Denis Kambouchner, Martine Pécharman et Sophie RouxANFRAY. Texte de la communication lisible sur : http://mathesis.hypotheses.org/seminaire-descartes/seminaire-descartes-5e-annee/leibniz-et-spinoza-lhistoire-dune-lecture
  • 3. 2014 (27 janvier, ENS de Lyon) : « Localiser la pensée. Les difficultés de l’anatomie cérébrale selon Niels Stensen », séminaire du laboratoire junior Essor des Sciences naturelles, organisé par G. Alban-Zapata.
  • 4. 2014 (16-17 janvier, ENS de Lyon) : « Sténon, lecteur de L’homme », Nouvelles recherches sur le Traité de l’homme de Descartes, org. par D. Antoine-Mahut (depuis publiée sous le titre : Anatomy, Mechanism and Anthropology. Nicolas Steno’s reading of L’Homme ; résumé et références : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01531880).
  • 5. 2013 (6-8 mai, Casa de Velázquez, Madrid) : « Anatomie de l’union. Un manuscrit de Niels Steensen », colloque Les origines de l’anthropologie moderne en Europe (XVIe-XVIIIe siècles): philosophie et médecine, organisé par Pedro Lomba, Pierre Girard et Marina Mestre-Zaragoza
  • 6. 2013 (28 janvier - 1er février 2013, Université de Grenoble) : « La vie et ses marges. La dispute sur la transfusion sanguine (1667-1668) », colloque de l’European Society of Early Modern Philosophy, organisé par S. Roux.
  • 7. 2013 (16-19 septembre, Villa Vigoni, Italie) : « Que signifie mathématiser la médecine au tournant des Lumières ? Hypothèses implicites de l’historiographie », atelier de recherche italo-franco-allemand La refonte de l’homme. Découvertes médicales et philosophie de la nature humaine, co-organisé par N. Alloca, C. Crignon et C. Zelle.
  • 8. 2013 (21 janvier, Paris, ENS Ulm) : « Enjeux du vitalisme. La position de Claude Bernard », Journée Claude Bernard, pour le bicentenaire, organisée par F. Duchesneau, J.J Kupiec et M. Morange.

Publications au cours de la période

Livres en propre :

  • La raison des corps. Mécanisme et sciences médicales (1664-1720), Vrin, coll. « Problèmes de la raison », 2016 [date de rédaction sept. 2011- sept. 2013]. Texte de quatrième de couverture : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01370633
  • La vie selon la raison. Physiologie et métaphysique chez Spinoza et Leibniz, Paris, Honoré Champion, 2014 [publication de la thèse de doctorat, préparée en 2012-2013]. Texte de quatrième de couverture : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01130723

Direction d’ouvrages collectifs :

  • Raphaële Andrault, Mogens Lærke, P-F. Moreau (dir.), Spinoza/Leibniz : rencontres, controverses, réceptions, PUPS, 2014 [pendant le post-doctorat : finalisation du volume].
  • Raphaële Andrault, Stefanie Buchenau, Claire Crignon et Anne-Lise Rey (dir.), Médecine et philosophie de la nature humaine de l’âge classique aux Lumières. Une anthologie, Paris, Classiques Garnier, 2014 [pendant le post-doctorat : finalisation du volume]

Articles :

  • « Guérir de la folie. La dispute sur la transfusion sanguine (1667-1668) », Revue XVIIe siècle, 2014/3 n° 264, p. 509-532 [recherche et écriture pendant le post-doctorat]. Résumé et texte : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01131013
  • « L’individuation des corps animés : le ‘rapport aux choses extérieures’ dans les annotations leibniziennes à l’Éthique », dans Spinoza/Leibniz : rencontres, controverses, réception, PUPS, 2014, dir. R. Andrault, M. Laerke, P.-F. Moreau, PUPS, chap. X, p. 194-217 [finalisé pendant le post-doctorat]. Résumé : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01131021
  • « What is Life? A comparative Study of Ralph Cudworth and Nehemiah Grew », dans The Life Sciences in Early Modern Philosophy, dir. Ohad Nachtomy et Justin Smith, Oxford University Press, 2014, p. 29-46. Résumé : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01130984
  • « Définir le vitalisme. Lectures de Claude Bernard », dans Claude Bernard. La méthode de la physiologie, dir. F. Duchesneau, J.-J. Kupiec, M. Morange Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2013, p. 133-155. Résumé et texte : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00861565