Vous êtes ici : Version française > Recherche > 3 axes de recherche > Axe 2 : l’Etat et les religions > RePPOL (Rethinking the Prebendaries Plot On Line)

RePPOL (Rethinking the Prebendaries Plot On Line)

Dans le cadre de recherches sur l’implication du « peuple » dans les mouvements politiques et religieux que connaît l’Angleterre durant la réformation henricienne (1530-1547), Aude de Mézerac-Zanetti (Université de Lille) et Olivier Spina (Université Lumière Lyon 2) codirigent depuis 2020 le projet RePPOL (Rethinking the Prebendaries Plot On Line), un projet d’humanités numériques au croisement de la recherche et de l’enseignement, soutenu par l’I-site Université Lille-Nord-Europe et par le LABEX COMOD (Université de Lyon). La partie technique est coordonnée par Victoria Le Fourner, ingénieure d’études, chargée du traitement des données scientifiques à la Maison Européenne des Sciences de l’Homme de Lille, institution qui soutient le projet.

Ce projet scientifique associe des étudiants de master à la transcription collaborative, l’édition et le traitement numériques d’un manuscrit d’environ 250 folios conservé dans les fonds de la Parker Library (Ms 128, Corpus Christi College, Cambridge) et déjà numérisé par celle-ci. Ce manuscrit, qui date de 1543, contient plus d’une centaine d’interrogatoires menés par les autorités royales et ecclésiales parmi la population du Kent (des clercs mais aussi de simples paroissiens) quant à leurs pratiques et croyances religieuses. Ces interrogatoires sont le fruit d’une enquête lancée à la suite d’une dénonciation (jugée calomnieuse par Henri VIII) de l’archevêque de Cantorbéry, Thomas Cranmer, comme hérétique (les historiens ont dénommé cette affaire le Prebendaries Plot). Ce document permet une plongée inédite dans les croyances et les pratiques liturgiques des gens du peuple dans un Kent en « transition confessionnelle », mais il permet surtout de mettre en évidence le rôle actif que les sujets, y compris les laïcs les plus infimes, jouaient dans les processus de mutations politico-religieuses de l’Angleterre henricienne. Ce projet a déjà donné lieu à l’organisation d’un premier atelier de recherche le 29 juin 2021 à Lyon.

En 2021-2022, nous formons des étudiants de L3 et de master de Lille et de Lyon dans le cadre d’un enseignement à la paléographie moderne. Ainsi ces étudiants participent à la transcription intégrale du manuscrit et à son balisage par le biais d’une plateforme interactive de transcription collaborative (TACT, https://tact.demarre-shs.fr/project/31).

Durant les années 2022 et 2023, plusieurs publications et manifestations scientifiques sont prévues dans le cadre du projet RePPOL dont un grand colloque sur la prise de parole populaire au temps des Réformes en Europe.